Invasion de fourmis charpentières : quels dangers pour un bien immobilier ?

Invasion de fourmis charpentières : quels dangers pour un bien immobilier ?

La charpente est la colonne vertébrale de la maison. C’est elle qui soutient la construction. Sans elle, tout s’écroulerait comme un château de carte. Peu de causes peuvent mener à cet écroulement, surtout lorsque la maison est bien conçue. Malheureusement, parmi les motifs qui peuvent endommager une charpente, il y a les fourmis charpentières. De petites bêtes redoutables qui peuvent engendrer de grands dommages sur la charpente jusqu’à faire écrouler une maison. Invasion de fourmis charpentières : quels sont les dangers pour un bien immobilier ? Découvrez-les dans cet article.

Les dangers des fourmis charpentières pour une habitation

Il est à noter que les fourmis charpentières ne s’attaquent que rarement au bois sec. Elles préfèrent le bois humide et leur but n’est pas que de le dévorer. Ces insectes aiment faire leurs nids dans les troncs (planches) de bois massifs.  Dans la majorité des cas, elles ne sont pas à l’origine du moisi sur la charpente, mais quand elles s’y installent, elles y participent fortement.

Les fourmis charpentières engendrent de nombreux dommages sur les grosses pièces de bois de la charpente dont celles qui soutiennent les murs porteurs. Les conséquences sont telles que les autres conséquences peuvent rapidement mener à la destruction de la charpente toute entière en quelques semaines.

La maison sera d’abord déclarée insalubre à la suite d’un diagnostic insectes par une société d’exterminateur spécialisée. S’il est encore possible d’effectuer des traitements, le spécialiste envoyé sur le terrain le spécifiera dans son rapport. Des rénovations seront également à envisager afin de remplacer les pièces de bois infectées. A contrario, si l’état général de la structure est déjà problématique, la maison devra malheureusement être démolie.

De même, ces fourmis peuvent également impacter les matières isolantes de la maison (ouate cellulose, etc.) qui se retrouvent dans la structure de celle-ci. Cette détérioration a pour effet de baisser le confort thermique et phonique à l’intérieur du logement. Généralement, la meilleure manière de détecter la présence de fourmis charpentières dans les matières isolantes est d’utiliser une caméra thermique. Vous avez la possibilité d’en trouver dans les magasins spécialisés.

Le fait le plus inquiétant dans la présence de fourmis charpentières réside dans les poursuites judiciaires pour vice caché. En effet, durant les premiers jours, il est quasiment impossible de les détecter, sauf diagnostic. Le bailleur peut donc vendre le bien immobilier, sans avoir connaissance de la situation. En quelques semaines, les fourmis peuvent détruire les pièces de bois, ce qui signalera leur présence aux nouveaux propriétaires. Ces derniers peuvent se retourner contre l’agence ainsi que le propriétaire et les poursuivre en justice pour vice caché.

L’extermination des fourmis charpentières

Si la situation n’est pas encore dramatique, il est possible de lutter et/ou d’exterminer les fourmis charpentières :

Les traitements préventifs

Pour éviter que votre maison ne soit prise d’assaut par des fourmis charpentières, suivez les conseils ci-dessous :

– N’amoncelez pas de branches autour des fondations de la maison, car ces dernières les attirent ;

– Réglez les problèmes d’humidité excessive ;

– Rangez soigneusement votre nourriture et ne laissez rien traîner.

Les traitements d’extermination

L’extermination des fourmis charpentières est à confier aux professionnels. Eux seuls détiennent la technique ainsi que le savoir-faire nécessaires pour mener à bien cette tâche. Leur méthode est radicale :

– Localiser les nids ;

– Viser la reine ;

– Utiliser des produits chimiques dont eux-seuls connaissent les composants.

Attention, ne vous procurez jamais d’exterminateur de fourmis charpentières, surtout si vous êtes novice en la matière. Vous risquez de faire plus de dégâts irréversibles.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Retour en haut