Est-ce que votre autoradio diffuse des sons catastrophiques, alors que votre véhicule est équipé de haut-parleurs hi-fi ? Il faut mettre fin à cela et associer un amplificateur auto à votre appareil audio. Mais, comment choisir le bon dispositif ? Découvrez toutes les réponses à vos interrogations dans ce guide, afin que vous puissiez faire le bon choix de matériel.

Un ampli auto : est-ce vraiment important ?

Si vous hésitez à acheter un amplificateur auto, sachez que cela permet d’avoir un son intelligible tout en conduisant votre voiture. En effet, il permet d’élever toutes les performances acoustiques de vos équipements.

En d’autres termes, l’amplificateur stimule la puissance du signal émis aux haut-parleurs. On lui transfert un signal faible, il le booste et le retransmet aux mêmes enceintes.

Mais, pour tirer le meilleur d’un amplificateur auto, il faut que son installation soit bien réussie. Il faut également bien choisir l’équipement à utiliser.

Ampli auto : comment choisir le bon appareil ?

L’amplificateur auto doit principalement s’accorder à la configuration multimédia de votre véhicule. Un peu comme vos chaussures et vos pieds : s’ils sont trop serrés ou trop larges, vous ne pouvez pas marcher confortablement. Ainsi, le choix du type et modèle d’ampli est très important. Dans ce cas, il faut mettre en valeur ses caractéristiques, notamment la puissance, la voie, le canal, le filtrage, l’impédance, etc.

La puissance

La puissance est l’une des principales caractéristiques d’un amplificateur auto. Elle désigne l’énergie électrique que l’appareil impulse vers les enceintes. On peut la mesurer par le Root Mean Square ou puissance RMS, aussi appelée « wat RMS ». Celui-ci exprime la puissance réelle envoyée vers les haut-parleurs, afin d’avoir une utilisation normale.

Mais, cette puissance peut être mesurée autrement. Il s’agit de la puissance sur papier, indiquant l’énergie maximale de l’amplificateur pour voiture. Celle-ci est l’équivalent du double de la puissance Root Mean Square. Mais, ce n’est que des données théoriques qui sont inscrites sur l’emballage.

La voie ou le canal

L’ampli auto est généralement relié aux enceintes via les voies ou les canaux. En outre, les signaux sont distribués selon leur fréquence, notamment stéréo, haute, basse, grave, etc. En gros, il existe 2 à 4 voies et 6 canaux, dont le rôle principal est de favoriser l’installation complète.

Le filtrage

Il est conseillé d’opter pour un amplificateur auto qui est équipé d’un système de filtrage. Cet élément permet de choisir la fréquence idéale et permet éà l’ampli de s’adapter aux caractéristiques des enceintes installées.

Le filtrage a souvent la forme de filtre passe-bas ou filtre passe-haut et suit des réglages qui sont maintenus sur 80 Hz.

L’impédance

L’impédance représente la tension que les haut-parleurs peuvent supporter. C’est très importante, car elle permet d’orienter le choix de l’amplificateur auto. L’unité de résistance électrique est indiquée en ohm, ce qui permet de connaître si les haut-parleurs ont une faible résistance ou non. Il est donc plus facile de savoir si les enceintes ont besoin de plus de puissance venant de l’ampli auto ou non.

Ampli auto : comment l’installer ?

Avant d’installer votre ampli auto, il est fortement recommandé de lire le manuel d’utilisation et de débrancher le fil de la batterie. Il est également conseillé d’acheminer l’ensemble des enceintes, câbles RCA, REMOTE CONTROL et REM à l’écart des câbles d’alimentation. Cela permet d’éliminer les parasites au niveau du signal audio.

Pour minimiser les pertes de signal et assurer la fiabilité de l’installation, vous devez utiliser de bons connecteurs. Vous devez aussi éviter de faire passer de fils sous la voiture. Assurez-vous également que le câblage ne dépasse pas des endroits, comme l’embrayage, le frein, l’accélérateur, le volant, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *