L’INSERM ou Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale est un institut public français qui se spécialise dans la santé humaine. Il est, d’ailleurs, le seul organisme dédié à ce domaine. Actuellement, il est dirigé par Patrick Legembre, un chercheur connu pour ses nombreux travaux et publications.

Un cursus scientifique

Patrick Legembre est un chercheur bordelais né le 1er octobre 1974. Si son père, qui travaille comme ingénieur à l’INSERM, a choisi de se consacrer à l’Étude atomique, lui il a opté pour le processus métastatique.

Ayant réussi son baccalauréat C en 1992, il a décidé de s’inscrire à l’Université de Bordeaux. Il y effectue ses études jusqu’à l’obtention de son doctorat en 2002. À la recherche d’une formation post doctorale, il part pour les États-Unis afin d’étudier à l’University of Chicago. Cet établissement est réputé pour être l’un des meilleurs au monde. Il se forme en processus métastatique durant deux années avec l’aide du Professeur Marcus Peter, son encadreur. Une fois formé, il retourne dans sa ville d’origine pour mettre sur pied un groupe dédié exclusivement à la recherche. Il agrandit son horizon et crée d’autres équipes de chercheurs à Rennes en 2010 puis à Limoges dix ans après.

Deux projets couronnés de succès

Depuis quinze ans, Patrick Legembre se concentre sur deux projets portant sur le lupus : le CD95 (Fas), un récepteur de mort et le CD95L (FasL), un lingand. Ils sont tous les deux responsables de la progression de cette maladie auto-immune chronique. Ils sont également à l’origine des métastases chez les personnes atteintes de cancer du sein.

Video : https://www.youtube.com/watch?v=RsNS79VR61Y

En effet, le chercheur porte un intérêt particulier à ce type de cancer, notamment les triples négatifs. Ces derniers touchent essentiellement les jeunes. Le but de Patrick Legembre est de déterminer le fonctionnement du CD95 (Fas). Il accorde également une grande importance aux recherches sur le lupus érythémateux, une maladie provoquée par la destruction des cellules par le système immunitaire. Il fait de nombreuses victimes dont la majorité est des femmes dont le ratio est de 9 : 1.

Au bout de plus de 15 années de travail acharné, Patrick Legembre réussit à créer des molécules visant à empêcher les métastases du cancer du sein. Il poursuit ses recherches sur le lupus et teste de nombreux médicaments sur des souris malades. Il découvre quelques molécules qui peuvent aider au traitement de cette maladie. Il crée même le DB550, un médicament qui inhibe les effets pro-inflammatoires du lingand CD95L.

Patrick Legembre, Directeur de l’INSERM

Patrick Legembre rejoint le rang des chercheurs de l’INSERM en 2006. À l’époque il occupait le poste de chargé de recherche. Il a été sélectionné, avec deux autres candidats, parmi plusieurs centaines d’experts. En 2011, il est nommé directeur du Centre de Cancer Eugène Marquis sis à Rennes. Il fait partie des directeurs de recherche les moins âgés de l’INSERM. Depuis le mois de février 2020, il tient le poste de Directeur au sein de cet organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *