ramonage cheminée

Le ramonage de chaudière, de poêle ou de cheminée est une opération qui doit être réalisée au moins chaque année. Découvrez l’importance du ramonage ainsi que son coût dans les prochaines lignes.

Pourquoi le ramonage de cheminée est-il obligatoire ?

Selon l’article 31 du Règlement Sanitaire Départemental, le ramonage de conduit de cheminée est obligatoire. Une à deux opérations de ramonage annuelle est préconisées pour les conduits de combustible à bois ou à granulé, fuel et gaz.

Un ramonage régulier permet, en effet, de réduire les émanations toxiques et de limiter les risques d’intoxications liées au monoxyde de carbone. Cela contribue donc à diminuer la pollution.

Sachez qu’en cas d’incendie aux conséquences graves, l’absence de ramonage peut entraîner des sanctions importantes. Votre assureur peut refuser de prendre en charge les dommages s’il constate que vous avez négligé l’entretien de votre équipement. Certains contrats prévoient également de diminuer l’indemnisation de l’assuré ayant négligé cet entretien en cas de sinistre. D’autres imposent la suppression totale de l’indemnisation des dommages résultant d’un incendie lié à un défaut d’entretien du conduit.

Ainsi, pensez à contacter des professionnels comme ARCHENET pour réaliser le ramonage de votre équipement. Un certificat de ramonage vous sera remis après l’opération. Celui-ci vous sera demandé par votre compagnie d’assurance en cas de sinistre.

Quels sont les avantages d’un ramonage ?

Le ramonage consiste à dégager le conduit de la suie et des autres déchets de combustion susceptibles de nuire au bon fonctionnement de votre installation. Le ramonage de vos équipements permet de :

– Limiter les risques d’incendie

– Réduire les risques d’intoxication

– Réduire les rejets polluants

– Limiter les pertes de rendement

– Être couvert par votre assureur en cas de sinistre

Une surconsommation de combustible peut être causée par des branches, nid d’oiseaux ou un dépôt de suie et ainsi favoriser les risques d’avoir des flammes pouvant créer un incendie.

A combien s’élève le coût du ramonage ?

Les prix comprennent généralement le déplacement et la main d’œuvre et sont établis sur la base d’un ramonage de cheminée ou de poêle à bois standard et réalisé chaque année.

Les ramonages de conduits spécifiques font l’objet d’une majoration sur place, notamment en cas de conduit non ramoné depuis longtemps.

Ce prix comprend également la remise d’un certificat de ramonage en bonne et due forme qui témoigne le sérieux de l’entreprise de ramonage.

Qui doit payer le ramonage ?

Si vous habitez votre maison, il vous revient d’entretenir et de nettoyer les conduits d’évacuation de fumée de votre installation de chauffage. Si vous louez votre maison, veillez à faire vérifier le bon état de propreté de ces conduits avant tout changement de locataire.

En revanche, si vous êtes le locataire d’une maison individuelle, le ramonage des conduits de fumée est dans ce cas à votre charge. Il s’agit, en effet, d’une charge locative généralement prévue dans le contrat de bail.

Si vous êtes locataire dans un immeuble, la charge du ramonage des conduits communs vous incombe. Tout ce qui concerne l’entretien courant de l’appartement est, en effet, à la charge du locataire.

Et enfin, si vous êtes copropriétaire dans un immeuble, le coût d’entretien des conduits sera à la charge des copropriétaires divisible selon leur nombre.

Attention au règlement de copropriété : Il peut interdire tout feu de cheminée dans les parties privatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *